# # #
Voir toutes les implantations
Implantation d'Afyren à Carling

Plateforme Carling-Saint-Avold

60 emplois dans les 3 années suivant l'implantation

Type de projet :Ouverture d'un joint-venture industrielle

Investissement :50 millions d'euros sont investis dans le projet

Afyren et la Bpi s’associent pour l’implantation d’une joint-venture industrielle sur la plateforme Carling-Saint-Avold (Moselle)

Afyren, créée en 2012 dans le Puy-de-Dôme, produit des biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non-alimentaire, largement utilisées dans les secteurs de la cosmétique, des arômes et parfums, de la nutrition humaine et animale et de la chimie fine.

Une détection de projet en amont pour une implantation réussie

Afin de redynamiser l’activité industrielle sur la plateforme chimique de Carling, Ancoris a particulièrement prospecté les investisseurs du secteur de la chimie verte. En ce sens, plusieurs typologies d’entreprises ont été approchées : grands groupes, PMI mais également des start-up en phase d’industrialisation. En mars 2017, Ancoris a contacté l’entreprise après la parution d’un article faisant mention des activités d’Afyren et de leur industrialisation. Nicolas Sordet, Président d’Afyren évoquait alors « l’ambition de lancer la construction d’une unité de production de dimension industrielle ». Suite à cette démarche de veille presse et d’intelligence économique, l’équipe Ancoris a pris contact avec M. Sordet et qualifié ses besoins. Plusieurs rencontres et visites de sites plus tard, un accord fut conclu pour l’implantation de l’unité sur la plateforme de Carling Saint-Avold.

Un projet qui concrétise la stratégie d'industrialisation d'Afyren

Afyren et le fonds SPI géré par Bpifrance, investissent dans une joint-venture industrielle, qui aboutira à l’implantation d’une nouvelle usine. Cette dernière produira, à partir de co-produits issus de l’industrie sucrière, une famille de sept acides organiques pour une capacité annuelle initiale de 16 000 T. Le projet représente un investissement d’environ 50 millions d’euros et créera, à terme, 60 emplois.

Publié le 24/04/2020

Partager cet article :